L’ONG Reef Conservation, qui œuvre depuis 2004 à la protection de l’environnement marin de l’île Maurice à travers la recherche, la restauration, l’éducation et la formation, travaille sur l’aménagement d’aires de conservation marine volontaire depuis 2009. L’objectif principal du projet est d’encourager les communautés côtières à agir au quotidien comme intendants, protecteurs et administrateurs pour assurer une gestion plus durable des ressources marines à leur disposition.

« Nous avons évoqué avec un grand nombre de personnes concernées les problèmes constatés dans le lagon, dont la dégradation des récifs coralliens, l’appauvrissement des stocks de poisson et une vie marine peu viable. Nous avons essayé de voir ce que nous pouvions faire ensemble pour changer certaines habitudes, plutôt que de rester attentiste », explique Kathy Young, responsable de projets chez Reef Conservation.

L’initiative a initialement requis un travail d’éducation et de sensibilisation de longue haleine pour venir à bout de réticences dues à un manque d’information sur la conservation marine. La mise en place d’aires de conservation marine volontaire a débuté en 2011 dans les villages de Roches-Noires et Trou-d’Eau-Douce, où les habitants étaient plus réceptifs. L’ONG a aussi travaillé par la suite avec la communauté d’Anse-la-Raie.

« La délimitation des zones de conservation est effectuée en concertation avec les différents intervenants, incluant les pêcheurs, opérateurs de bateaux de plaisance et hôteliers. Nous avons ensuite proposé une formation d’écoguides marins sur 252 heures sur le fonctionnement des écosystèmes, l’impact humain, le service clientèle, ainsi que le secourisme en collaboration avec la Croix-Rouge », ajoute Céline Miternique, coordinatrice du projet depuis les débuts. La finalité du projet est la mise en place d’un comité de gestion sous la supervision de Reef Conservation afin de responsabiliser la communauté.

Des expériences scientifiques sont aussi entreprises depuis 2011 pour le suivi de la sédimentation dans le lagon et du recrutement des coraux. Les projets à plus long terme incluent l’installation de bouées fixes d’amarrage pour éviter les dégâts causés par les ancres de bateaux, la mise en place de pépinières de coraux et de récifs artificiels, ainsi que la création de sentiers marins.

photos : reef conservation

Défilement vers le haut