Acteurs économiques de premier plan dans le sud de l’île Maurice, les entités du groupe opérant dans la région de Bel Ombre, avec le soutien de Rogers Foundation, ont à cœur le développement durable de la communauté et de l’environnement qui les entourent.

photos : rogers image bank | deeneshen sabapathee

L’essor économique du Domaine de Bel Ombre va de pair avec le développement harmonieux de la communauté locale et de son environnement. La Compagnie Sucrière de Bel Ombre (CSBO) et Heritage Resorts, entités de Rogers implantées dans la région, s’attellent à poursuivre la pérennisation de cette promesse à travers une série d’actions diverses.

Une cinquantaine d’enfants de la région, répartis en deux groupes distincts, ont eu droit à des séances d’initiation au golf en décembre 2014 et en avril dernier sur le parcours de l’Heritage Golf Club – où s’est récemment jouée la première édition de l’AfrAsia Bank Mauritius Open. Cette activité menée conjointement avec l’organisation non gouvernementale (ONG) Caritas a permis d’ouvrir ce sport à des enfants qui n’y ont pas forcément accès dans leur quotidien.

Les journées étaient aussi agrémentées d’une formation aux valeurs de la vie animée par Caritas, ainsi que d’une séance de sensibilisation à la fragilité du littoral et aux moyens de contribuer à sa préservation grâce à la « classe sur roues » Bis lamer. Financée sur cinq ans par Rogers Foundation, cette unité pédagogique mobile conçue par l’ONG Reef Conservation met les sciences marines et la problématique environnementale à la portée du grand public et des jeunes scolarisés à travers une exploration et une découverte ludiques et pédagogiques. Compte tenu de l’enthousiasme démontré par les jeunes participants, l’initiative sera réitérée sur une base régulière, à des périodes coïncidant avec les vacances scolaires.

D’autre part, à titre ponctuel, Heritage Resorts a assuré durant tout un mois les vivres de la crèche Coquille Bonheur après les intempéries qui ont touché la région à la mi-mars. Soutenue depuis sa mise en place par le pôle hôtelier de Rogers, cette infrastructure d’accueil gérée par trois professionnelles de la petite enfance est destinée aux tout-petits âgés de 3 ans ou moins. Poursuivant sur la lancée, un repas chaud leur est désormais offert chaque vendredi.

Heritage Resorts a aussi remis à Coquille Bonheur certains items inutilisés dans ses hôtels mais encore en bon état, qui ont été mis en vente lors d’une braderie visant à recueillir des fonds. De son côté, Heritage Awali Golf & Spa Resort a aidé à rénover la crèche. Outre des travaux de peinture et l’amélioration des sanitaires, celle-ci a reçu du matériel électroménager, des livres, des jeux éducatifs et des ustensiles de cuisine, entre autres.

L’atelier de formation Joie de vivre, à Chemin-Grenier, a pour sa part bénéficié d’un don de matériel de cuisine remplacé durant la rénovation de la pâtisserie d’Heritage Awali Golf & Spa Resort. Ce seront de précieux outils d’apprentissage pour les jeunes en difficulté scolaire qu’accueille cette institution, qui fait partie du réseau ANFEN (Adolescent Non-Formal Education Network).

Sur le plan environnemental, l’unité communautaire Plankon continue sur sa bonne marche. Financée par Heritage Resorts à travers la Bel Ombre Foundation for Empowerment, elle est aujourd’hui une coopérative appartenant aux employés. Plankton se charge de recycler des déchets de verre collectés auprès des infrastructures touristiques de la région, particulièrement les hôtels Heritage, les résidences de Villas Valriche, l’Heritage Golf Club et le C Beach Club. Le verre est trié en fonction des couleurs, débarrassé de ses impuretés et broyé avant d’être mis en sacs. Le matériau ainsi obtenu est réutilisé en partie dans les filtres de piscines et dans la décoration des hôtels.

En matière de ressources hydriques, l’unité d’embouteillage d’Heritage Resorts permet de produire de l’eau plate et pétillante. Ses hôtels évitent aussi au maximum l’utilisation de bouteilles en plastique, entre autres dans les bars et restaurants.

CSBO apporte également sa contribution à la cause environnementale. En partenariat avec la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), elle poursuit un programme structuré de restauration de forêts endémiques, qui a permis jusqu’ici de débarrasser une trentaine d’hectares de terres à Bel Ombre, à Chamarel et à Case-Noyale d’espèces invasives sur les six dernières années.

La MWF a aussi placé des nids pour permettre à des oiseaux endémiques menacés, tels que la crécerelle, la grosse cateau verte et le pigeon des mares d’y pondre. Le projet a commencé à porter ses fruits avec la naissance d’une première grosse cateau verte en 2013. Une demande de financement a aussi été élaborée pour un projet de lâcher de crécerelles à Bel Ombre, où l’habitat existe déjà, dans le but d’en étendre la population.

Le travail de conservation s’effectue également en partenariat avec le service des Bois et Forêts depuis 2011 dans le cadre du projet de réseau d’aires protégées (PAN), soutenu par le Programme des Nations unies pour le Développement. Une réserve de biosphère de montagne s’étendant sur 5 hectares à Case-Noyale, comptant parmi les meilleures forêts sèches de l’île, est en cours de réhabilitation. À Chamarel, CSBO s’emploie à créer des espaces peuplés d’espèces de plantes endémiques à proximité de la Terre de 7 couleurs et autour de la cascade avoisinante.

Toutes ces actions participent à une amélioration sur la durée de la qualité de vie de la communauté habitant la région, ainsi que de l’environnement du Domaine de Bel Ombre et de ses alentours…

Défilement vers le haut