L’avènement du télétravail exige, aujourd’hui, des technologies de plus en plus délocalisées, polyvalentes et efficaces. Retour sur les origines de ce phénomène, et zoom sur Oriyel, la dernière plateforme de la Digital Factory de Rogers Capital inspirée de ce tournant du monde des affaires.

Comment nier l’effet accélérateur de la pandémie de Covid-19 sur les systèmes informatiques ? En deux ans, le télétravail – qui faisait encore froncer bien des sourcils – s’est imposé comme condition indispensable au fonctionnement de toute entreprise. Au fil de cette fulgurance, le Cloud lui a vite emboîté le pas, comme si la délocalisation du travail et celle de l’information allaient de pair… et pour cause ! Comment sécuriser l’accès en ligne des employés, peu importe leur lieu d’opération ? Quelle formule ombrelle pour accommoder des besoins arborescents ? Autant de problématiques auxquelles il fallait répondre pour développer les outils digitaux appelés à être aussi utiles aujourd’hui que demain. 

 

Le Cloud, une évidence !

Il s’avère la solution parfaite. Intangible, mais omniprésent, le Cloud offre un accès instantané avec pour seule exigence une connexion internet ! Ainsi, les données y sont stockées, modifiées et mises à jour universellement et instantanément… Peut-être même un peu trop, car tout s’y retrouve, rien ne s’y perd ! 

Comment, alors, y maintenir les principes fondamentaux de confidentialité, de sécurité et d’interfaces efficaces tout en y donnant un accès contrôlé en fonction des besoins de chaque membre de l’entreprise ? C’est le défi qu’a relevé la Digital Factory de Rogers Capital en créant Oriyel, une plateforme aux multiples fonctionnalités basée sur le Cloud, accessible à partir d’un simple navigateur. 

Oriyel : une solution hybride et versatile

Agissant comme un portail à travers le navigateur de l’utilisateur, donnant accès à l’environnement de travail, la plateforme peut être aussi bien utilisée en interne, qu’en PaaS (Platform as a Service) – une technologie qui donne à la fois accès à des applications simples, basées sur le Cloud, et à des applications propres à l’entreprise. Avec sa large marge de manoeuvre, elle offre également l’option de créer des accès et fonctionnalités sur mesure dépendant des besoins de l’utilisateur, pour un accès restreint, mais non moins pertinent et ciblé. 

Cet outil compréhensif comprend une interface frontale (Front End) et une banque de données (Back End) aux mises à jour quotidiennes. Elle est donc facilement accessible aux développeurs pour assurer la maintenance du système. Un accès centralisé aux données et aux commandes, qui implique un aspect d’autant plus important : la sécurité… Car toute intrusion menacerait l’intégrité de l’ensemble des données. 

Oriyel utilise ainsi les principes de cyberdéfense les plus stricts, qui font notamment partie du protocole de l’US Federal Defence (conforme aux certifications SOC 2 – Type II Certification, Federal/ Defense Accreditation HIPAA Compliance) pour protéger ce riche environnement. 

Ce sont autant d’efforts fournis par la Digital Factory pour créer une plateforme sécurisée pour l’employeur comme l’employé, tout en offrant une expérience agréable.

 

Défilement vers le haut